samedi 15 avril 2017

Notre démarche vers le Z.D...



Qu'est-ce que peut bien être encore cette idée farfelue? Une nouvelle méthode pour aider nos enfants autistes... Non pas vraiment... le Z.D signifie zéro déchet...
Voilà quelques temps que notre famille est rentrée dans cette démarche, c'est tout naturellement qu'elle fait son chemin puisque nous essayons de manger au maximum bio ou au moins local. Tous nos enfants sont sensibilisés et trient aussi leurs poubelles de bureau.

Alors, ce n'est pas tous les jours faciles mais nous avons réussi à mettre en place quelques bons plans pour y parvenir. D'abord l'indispensable outil : le composteur surtout quand on consomme pas mal de fruits et légumes. Chez nous, ce n'est pas très varié mais nous produisons beaucoup de peaux de bananes, nous avons deux gros mangeurs de ce fruit ( de 2 à 4 par jour ) je me demande comment ça se fait que je n'ai pas encore deux petits bonobos à la maison...

Ensuite les poules, elles mangent tous les restes de nos assiettes et nous font de beaux œufs en échange ;-), le chien complète si besoin.

La cheminée nous permet de brûler toutes les cartonnettes des emballages et les déchets de papier que notre fille aînée produit énormément avec toutes ses idées de bricolages.

Pour éviter trop les tentations et aussi par manque de temps, surtout depuis que nous sommes en IEF, les courses sont faites le lundi dans un petit supermarché dans le village à côté ( seul jour où je n'ai pas de prise en charge ) et je complète le jeudi après midi quand je sors de la séance de Denver d' Émy avec le vrac que j'achète à la Biocoop à Angers. Elle nous permet de manger bio sans trop se ruiner et de diminuer nos déchets car tout le vrac est en sachet papier, que je ramène la semaine suivante. Lorsqu'ils sont trop usagés, ils sont compostables.
Nous avons donc une flopée de bocaux et de boites plastiques dans les placards, les enfants aiment bien m'aider à ranger le vrac et s'appliquent à tout mettre dans ces récipients. A la Biocoop, nous pouvons nous fournir en pâtes, riz, sucre poudre et en pierre, farine, les céréales du petit déjeuner, la semoule, le sel, les raisins secs, la poudre d'amande, de noisette... Aucun plat préparé tout fait que du transformé à la maison...

Nous avons un gros pôle déchets chez nous ce sont les déjections des animaux: les chats vont passer à la sciure de bois comme pour des toilettes sèches, les rongeurs sont dans des copeaux de chanvre compostables et nous compostons aussi notre fumier de poules, il y a encore des efforts à faire mais nous cherchons des alternatives pour chaque produit. Je demande au boucher de me mettre les déchet de viande de côté pour le chien et de me les emballer dans une feuille de papier afin d'éviter les horribles barquette en polystyrène. ( Bon, il a fait une drôle tête alors j'en profite pour expliquer notre démarche, histoire de le vacciner au passage hi,hi!!! )

Ce qui ne me convient pas et que j'ai encore du mal à changer car il y a des réticences d'une part de la famille, ce sont les couches d'Émy ( j'espère que cet été nous allons enfin arriver à la propreté ), les emballages de gâteau à Dorian ( il ne veut pas changer de marque ), les bouteilles d'eau ( je ne parviens pas à avoir confiance dans l'eau du robinet ) et certainement encore d'autres choses...
On est encore loin du petit sac congélateur qu'à produit une jeune fille de 21 ans vu sur le net mais on y va doucement. Mon sac poubelle de 100 litres qui nous faisait une semaine, nous fait maintenant dix-onze jours pour cinq personnes, c'est encore trop...

Si vous avez une démarche similaire, n'hésitez pas à venir donner votre avis dans les commentaires, je prends touts les conseils :-D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire