lundi 31 juillet 2017

Bilan de notre année d'IEF



Je n'ai pas eu le temps de vous parler de notre année d'IEF et de ce que chacun des membres de notre famille en avait pensé.
Le mois de juillet reste intense puisque plusieurs prises en charge se poursuivent jusqu'à la fin du mois. A celles-ci c'est ajouté des naissances dans la basse-cour dont il faut beaucoup s'occuper.
Après un malheureux épisode où les premiers poussins se sont fait manger par une fouine, nous devons être plus vigilant et avons augmenté la sécurité de nos bébés.

Alors pour en revenir à ce bilan, et bien... pour moi il est mitigé.
L'année ne s'est pas du tout passée comme je le souhaitais nous avons dû affronter des épreuves qui n'étaient pas prévues et qui sont venues en tâcher ma joie de cette aventure.
Tout d'abord, le signalement aux services à l'enfance de notre département, nous a donné beaucoup de tourments et nous a fait douter de notre choix.
Ensuite l'annonce de la vente de la maison que nous chérissons particulièrement et le long chemin pour obtenir notre prêt (qui aujourd'hui nous a été accordé ) .
Bref, tout cela a eu raison de mes forces et de mon enthousiasme. Au mois d'octobre j'ai du demandé de l'aide à mon médecin car le burn out me guettait...
Après 6 mois de traitements j'ai remonté la pente et la fin d'année a pu se dérouler plus sereinement.

J'ai quand même pu apporter une routine de travail aux enfants. Wanda étudiait tous les matins maths et français, nous sommes ainsi parvenues en fin d'année à un niveau CE2 en maths et un presque CM1 en français. La grammaire reste compliquée et nous nous sommes arrêtées aux notions de bases.
Les autres matières ont été vu de façon plus informelles au cours de discutions, de recherches personnelles ou de lectures.
Au mois de mai, Wanda a demandé à retourner à l'école, nous lui avons proposer de réfléchir un peu avant une réinscription dans son ancien établissement.
Je pense que les autres enfants lui ont manqué et elle souhaite retrouver ses copines; ce qu'elle fera à la rentrée de septembre.

Malheureusement, nous ne pouvons pas proposer ce même choix à notre fils.
Cette année, j'ai manqué de temps pour vraiment m'occuper de lui. Nous avons réussi à lui mettre en place une prise en charge de qualité avec des personnes compétentes. Tout n'est pas parfait et il y a encore beaucoup d'efforts à fournir mais on va dans la bonne direction.
La maison de l'autisme, projet développer par notre psychopédagogue qui ouvrira en janvier 2018, va peut être permettre l'amorce de nouveaux horizons, de travailler de nouvelles compétences...

Quant à Émy, elle a continué ses apprentissages toujours de la même manière, le moins scolaire possible... Son comportement, avec l'arrivée de ses cinq ans, s'est détérioré. Elle crie beaucoup, exprime une forte opposition, tape parfois, il faut faire preuve de beaucoup de patience tout en restant ferme face à nos objectifs... Par ailleurs, elle se met plus facilement à des activités structurées et semble y prendre plaisir.
A la rentrée, je prévois de plus agencer sa journée, avec un emploi du temps et un autre qui concernera le travail à table.
J'espère que ça l'aidera à anticiper plus les changements qui sont actuellement très compliqués...

Je commence donc sérieusement à préparer l'année de mes deux zèbres qui resteront en IEF autour des prises en charge qui vont se poursuivre. Tout ce fera sur le temps scolaire de Wanda pour ainsi récupérer tout mon temps pour m'occuper d'elle le soir.

Je suis tout de même heureuse d'avoir partagé cette année avec mes trois loulous, nous avons eu de beaux moments, quelques chamailleries et les liens de la fratrie se sont encore une fois resserrés...

Voilà, les choses se mettent petit à petit en place pour chacun et je donnerai prochainement des nouvelles de notre organisation et activités à venir...


Ballade sur la côte vendéenne

De temps en temps un peu de travail dirigé


Naissance de 4 poussins sous notre poule Charlotte
Toujours du découpage et du collage

Jeu autour de magnets, il faut reconstituer des visages

Les 14 ans de Dorian

Notre seul et unique caneton coureur indien: Saturnin
ceux là seront relâchés dans la nature loin de notre poulailler. La nuit, ils vident le tonneau de graines ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire